Return to site

Soigner les symptômes et au niveau des apparences, ou au niveau de leurs causes plus profondes ?

· therapie,analyse transgénérat,psychologie des prof,psychogénéalogie,secret de famille

Ne fermez pas la porte !!

Extrait:

"Ainsi, en plus des héritages aisément reconnaissables (morphologie, patrimoine, talents et savoir-faire), l’expérience thérapeutique a donc révélé l’existence de ces héritages à priori invisibles, associés à des vécus et à des conflits non intégrés par nos aïeux. Conformément au vocabulaire employé dans la littérature spécialisée, il s’agit donc de bien différencier les transmissions intergénérationnelles qui sont volontaires, conscientes, verbalisées et verbalisables, des transmissions transgénérationnelles qui sont, elles, inconscientes, involontaires et potentiellement pathologiques. Ce sont ces dernières qui réclament un travail d’intégration transgénérationnel.

 

Pour introduire le lecteur au travail d’intégration transgénérationnelle, voici un premier exemple tiré de mon expérience thérapeutique. Soulagée et très excitée, Caroline m’explique que son problème avec les portes fermées est réglé ! Depuis toute petite elle ne supportait pas d’être dans une pièce si la porte était fermée. Chez elle, au travail et même dans des lieux publics (aux toilettes par exemple) elle devait toujours garder les portes ouvertes ! Pour l’aider, nous avions entamé un travail de clarification de son arbre de famille et les histoires de ses parents et grands-parents commençaient à sortir de l’ombre. Et lors d’une visite chez ses parents, sa mère lui a expliqué que lorsqu’elle était petite, sa propre mère (la grand-mère de ma cliente) l’enfermait systématiquement à clef dans des pièces de leur appartement pour la punir. Or ces punitions lui étaient insupportables, vécues comme de véritables traumatismes émotionnels où se mêlaient sentiments de désespoir et d’abandon. Et Caroline m’explique que : « pendant que ma mère me racontait ce qu’elle avait vécu pendant son enfance, non seulement j’avais enfin une compréhension d’où me venaient mes problèmes de portes fermées, mais surtout j’ai ressenti physiquement un changement, comme si quelque chose s’évaporait. Car en effet, sans y prêter attention, le soir même et les autres jours depuis, j’ai refermé les portes de ma chambre et des pièces où je me trouvais comme si de rien n’était ! Je n’ai plus de problèmes avec les portes fermées ! »

 

Je n’ose pas imaginer le nombre de personne qui, comme Caroline, pourraient bénéficier de ce genre de transmission de l’histoire de leurs parents et grands-parents. Car autrement, forcément, les nouvelles générations se débattent avec des problèmes dont elles ne peuvent même pas soupçonner l’éventuelle origine transgénérationnelle. Ce n’est qu’après coup que les choses paraissent évidentes.

 

Certes, Caroline avait déjà travaillé sur ce problème d’angoisse des portes fermées en recourant à diverses thérapies et sans doute était-elle « mûre » pour guérir. Mais seul le travail transgénérationnel et l’attention portée à l’histoire de sa famille lui aura permis de découvrir l’origine de son problème. Cet exemple thérapeutique confirme ce que la psychologie des profondeurs a compris depuis plus d’un siècle : donner du sens à ses symptômes reste la condition sine qua non d’une guérison durable."

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly