Return to site

Prescrire des psys comme punition ?

Economie oblige, et lobbying des pharma aidant, l'omniprésence de la psychiatrie réduit de plus en plus les psys à des prestataires de la morale et de la normalisation. Reste-il une place pour des "vrais" psychothérapeutes, ceux qui proposent une plus grande connaissance de soi, de son inconscient ? Et chez qui l'on va de son plein grès, indépendamment du système d'assurance ou judiciaire ?

 

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly