Stresam inefficace contre l’anxiété avec risques d’effets secondaires graves (Prescrire)

Stresam contre l'anxiété : pas d'efficacité, risques d'effets secondaires graves (Prescrire)

L’étifoxine, un anxiolytique contesté

L’étifoxine, un médicament utilisé pour le traitement de l’anxiété en France, a été mise en cause pour son manque d’efficacité supérieure à celle d’un placebo. De plus, son utilisation a été associée à des effets secondaires graves tels que des hépatites et des réactions d’hypersensibilité, selon un rapport de la revue médicale Prescrire.

Une balance bénéfices-risques défavorable

En 2019, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a signalé que le rapport bénéfices-risques de l’étifoxine était défavorable. Suite à cela, une réévaluation européenne du médicament a été demandée.

Non remboursable par la sécurité sociale

En 2020, la Haute autorité de santé (HAS) a noté une absence de preuves d’efficacité de l’étifoxine, tout en soulignant la présence d’effets indésirables rares mais graves. En conséquence, ce médicament n’est plus remboursé par la Sécurité sociale depuis fin 2021.

L’étifoxine toujours autorisée avec des modifications

Début 2022, la Commission européenne a décidé, sur les recommandations de la Commission d’autorisation de mise sur le marché (CHMP) de l’Agence européenne du médicament (EMA), que l’étifoxine peut toujours être prescrite pour les troubles anxieux. Toutefois, des changements ont été apportés aux informations officielles du médicament, notamment l’ajout de contre-indications et d’avertissements dans la notice. La firme productrice est également tenue de fournir les résultats d’un nouvel essai clinique d’ici mars 2027.

A Découvrir :  Titre réécrit : L'anxiété : un facteur psychologique incitant à l'inquiétudeL'anxiété peut être perçue comme un déclencheur psychologique qui stimule l'inquiétude. C'est une émotion particulièrement complexe qui résulte de l'interaction de facteurs biologiques, psychologiques et environnementaux, et qui peut se manifester de manière très diverse selon les individus. Elle peut être ressentie comme une sensation diffuse d'inconfort, de tension ou de peur, souvent accompagnée de symptômes physiques tels que des palpitations, des sueurs ou une sensation de malaise.L'anxiété, en tant que telle, n'est pas nécessairement néfaste. Elle peut même être utile dans certaines situations, en nous aidant à nous préparer à des événements potentiels ou à anticiper des problèmes. Cependant, lorsque l'anxiété devient chronique ou excessive, elle peut être un véritable handicap, entravant notre capacité à fonctionner normalement et à profiter de la vie.Il est important de noter que l'anxiété n'est pas simplement une réaction à un stress ou une menace spécifique. Elle peut aussi être une réponse à des facteurs plus globaux, tels que le sentiment d'insécurité, la peur de l'inconnu, ou même l'incertitude face à l'avenir. Dans ces cas, l'anxiété peut se transformer en une préoccupation constante, qui peut être difficile à contrôler ou à gérer.Il existe différents types d'anxiété, y compris l'anxiété généralisée, l'anxiété de performance, l'anxiété sociale, ou encore les troubles anxieux. Chacun de ces types d'anxiété a ses propres caractéristiques et peut nécessiter des approches de traitement différentes. Cependant, la plupart des formes d'anxiété peuvent être traitées avec succès à l'aide d'une combinaison de thérapies cognitivo-comportementales, de médicaments et de stratégies d'auto-assistance.Il est également important de comprendre que l'anxiété n'est pas un signe de faiblesse ou un défaut de caractère. C'est une condition médicale réelle, qui peut être très débilitante et qui nécessite un traitement approprié. Il est donc essentiel de consulter un professionnel de santé mentale si vous pensez souffrir d'anxiété.En conclusion, l'anxiété est une émotion complexe qui peut être à la fois une source de motivation et un obstacle. En comprenant mieux cette émotion et en apprenant à la gérer, nous pouvons nous donner les moyens de vivre une vie plus épanouissante et satisfaisante.

Des essais cliniques insuffisants

La CHMP a signalé que les essais cliniques effectués avec l’étifoxine avant sa mise sur le marché étaient insuffisants. Cependant, elle a conclu que les résultats ne permettaient pas d’affirmer que l’étifoxine était inefficace.

En effet, pour que le médicament reste sur le marché, il n’est pas nécessaire que les firmes prouvent son efficacité. Il suffit que le CHMP ne soit pas certain de son inefficacité. De plus, les risques avérés d’atteintes hépatiques et de réactions d’hypersensibilité graves, reconnus par le CHMP, ne modifient pas cette situation.

Les autorités européennes privilégient les firmes pharmaceutiques

La revue Prescrire a souligné que traditionnellement, les soignants sont invités à « ne pas nuire au patient ». Cependant, en 2022, les autorités européennes du médicament semblent privilégier les intérêts des firmes pharmaceutiques.

Un médicament plus dangereux qu’utile

L’étifoxine (Stresam) est inclus dans la liste des médicaments plus dangereux qu’utiles que Prescrire met à jour chaque année.

Conseils pour l’utilisation d’anxiolytiques

La revue conseille que lorsqu’un anxiolytique est nécessaire, une benzodiazépine pour une durée la plus courte possible est un meilleur choix. Il est également recommandé de discuter dès le début avec le patient des conditions et des modalités d’arrêt du médicament afin de minimiser les risques liés à un usage prolongé. Des médicaments comme le Xanax (alprazolam) et le Lexomil (bromazépam) sont des exemples de benzodiazépines.

Pour en savoir plus

Pour plus de détails, veuillez consulter les sources officielles. Source : Prescrire, HAS.

N’hésitez pas à suivre Thierry Gaillard sur nos réseaux sociaux

alain-barru
Thierry Gailard

Auteur

Thierry Gailard, avec son riche parcours en tant que psychologue clinicien, se présente aujourd'hui comme une voix authentique et éclairée dans le monde de la psychologie sur notre site. Fort de plusieurs années d'expérience en cabinet, Thierry a consacré sa carrière à comprendre et à soigner l'esprit humain. Aujourd'hui retraité de la pratique clinique, il se consacre à partager ses connaissances et son expertise à travers des articles accessibles et instructifs. Ses écrits s'adressent aussi bien aux novices qu'aux connaisseurs, offrant des perspectives uniques et des explications claires sur divers sujets psychologiques. De la psychologie du développement à la neuropsychologie, en passant par la psychologie sociale, Thierry Gailard aborde une multitude de thèmes avec une approche pédagogique et empathique. Son objectif est de rendre la psychologie compréhensible et utile pour tous ceux qui cherchent à mieux comprendre les processus mentaux, les émotions et le comportement humain.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *